Facebook Twitter Flickr Dailymotion Rss
 

"Face aux crises, une solution : la conversion écologique et sociale de notre société"

Billets / Tribunes

| Par Bruno REBELLE | Lundi 30 Juin 2014 à 09:01 | 0 commentaire

Présentation de mon ouvrage Libérons les énergies ! par Coralie Schaub de Libération.


Energies à contre courant !
De quoi parle-t-on, au juste ? Quels enjeux - aussi complexes que majeurs - se cachent derrière l’expression technocratique «transition énergétique» ? Pourquoi faut-il «radicalement» repenser notre politique énergétique, au sens étymologique du terme, c’est-à-dire en partant de la racine du problème : l’énergie surabondante est une illusion, il faudra apprendre à en consommer moins ? Pourquoi modifier notre «bouquet» énergétique, trop dépendant du pétrole, du gaz et du nucléaire, pour privilégier les renouvelables ? Pourquoi cette transition est-elle urgente et indispensable ? Créera-t-elle des emplois ? Sera-t-elle rentable ? Les gaz de schiste sont-ils un miracle ou un mirage ? Que font nos voisins ?

Si ça se bouscule dans vos méninges, si vous entendez tout et son contraire sur le sujet, si celui-ci vous barbe ou vous paraît trop technique, voici un livre qui (re)met les idées au clair. En rappelant d’abord, car on l’oublie trop souvent, que l’énergie est «le système sanguin qui irrigue notre société». En détaillant point par point les principaux éléments du débat. Et en insistant sur le fait que «la transition énergétique sera un long combat»,qui demandera du courage pour lutter contre la tentation d’un immobilisme «dangereux, coûteux et mortifère», et qui nécessitera l’implication de chacun. D’ailleurs, collectivités, entreprises et citoyens s’engagent déjà, «il suffit de sortir de Paris et des cercles du pouvoir - économiques et politiques - souvent un peu étouffants» pour le constater, écrit l’auteur.


Celui-ci, Bruno Rebelle, est un écolo de longue date : il dirige une agence conseil en développement durable, mais est aussi un «ex» de Greenpeace, du comité de pilotage du débat national sur la transition énergétique (dont les conclusions ont été rendues en juillet 2013) ou de la campagne présidentielle de Ségolène Royal en 2007 (en tant que conseiller environnement). Son propos n’en est pas moins mesuré, argumenté, précis, plus «expert» qu’«engagé». Utile, donc, pour bien saisir les enjeux, à l’heure où le projet de loi présenté en grande pompe le 18 juin par la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal (toujours elle !), vendu comme prenant le virage d’un «nouveau modèle énergétique», est en fait davantage un texte de compromis et de petits pas dont les moyens ne sont pas vraiment à la hauteur des ambitions. Et qu’il risque d’être raboté pour satisfaire les quelques entreprises dont le business modèle en sera perturbé.

«Libérons les énergies !» de Bruno Rebelle, éd. Lignes de repères, 171 pp., 17 €.

Par Coralie Schaub

Bruno REBELLE

Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Nouveau commentaire :
Twitter





Le Blog de Bruno Rebelle © 2010